Football au Féminin !

Pardon, « Futsal » au Féminin !

Les points communs entre Foot et Fut « le ballon et les valeurs du sport ». Les différences « les règles, la technique et le nombre de joueur ». Le Futsal c’est 5 joueurs-euses, 2 x 20 minutes, l’équivalent d’un terrain de Hand-Ball et ses propres règles. Un article sera dédié pour vous présenter le Futsal.

Samedi 8 avril à Orléans, c’était la journée nationale de détection des meilleures joueuses de Futsal.

L’ASOM (Académie Sportive d’Orléans Métropole) a participé à cette journée et elle a ajouté un rayon supplémentaire au soleil sur Orléans en accueillant les 18 joueuses qui se sont déplacées en famille. Elles sont venues du Loiret et d’Île de France pour exprimer leur talent et montrer leur jeu. C’était aussi pour elles l’occasion à saisir pour peut-être intégrer l’équipe de France de Futsal.

Youssef FAKHRI, sélectionneur de l’équipe de France féminine, est à l’initiative de l’événement. Il est aussi à l’origine de l’association ASO (Académie Sportive Orléans) qui s’est adaptée au « terrain » en renouvellant son bureau et s’est agrandi pour être aujourd’hui l’ASOM, « M » pour Métropole. En effet, pour le champion de France de Futsal, le « M » est très important car il ne veut pas limiter les trois actions de l’ASOM : foot au Féminin, la Jeunesse et le CECIFOOT (Cécifoot est un handisport pratiqué par des athlètes déficients visuels) à une seule ville.

Youssef remercie, au nom de l’ASOM, « Monsieur Olivier CARRE, Maire d’Orléans, Monsieur Soufiane SANKHON, adjoint aux sports d’Orléans, sans oublier les équipes de la mairie pour leur réactivité car le gymnase « Gaston COUTE » n’était plus en capacité d’accueillir pour des raisons techniques ». Finalement, c’est le gymnase « Barthélemy » qui a accueilli les joueuses.

Il insiste « cette journée a pu être organisée grâce à la mise à disposition du gymnase par la ville d’Orléans ». Quant à l’espoir de l’ASOM d’obtenir un créneau fixe permettant de répondre aux attentes de ses adhérents-es et ceux des habitants-es et à se développer elle-même, il précise « je sais qu’il y a plus de demande que de créneaux possible. Je reste très confiant, je sais aussi que la situation va se débloquée et les efforts fournis par le staff de l’ASOM depuis deux ans seront récompensés. Les chaînes sportives commencent tout juste à diffuser les matchs de Futsal, les municipalités suivront le phénomène ».

RNDSS

2

Posted:

Categories: Ma ville