Home/Juridique/Société/Non à la banalisation !!!

Malheureusement de nombreuses personnes sont victimes tous les jours de discrimination.

Pour les personnes qui auraient un doute sur la signification de ce mot, en voilà une petite définition : La discrimination est une inégalité de traitement entre des personnes ou des groupes de personnes sur la base de critères interdit par la loi.

L’article 225-1 du code pénal stipule :

Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Et que dit la loi ?

La loi interdit la discrimination qui est un délit pour lequel la sanction peut aller jusqu’à une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45000 € d’amende.

Combien de personnes décident de porter plainte pour faire valoir leurs droits ? Trop peu malheureusement.

Avec la banalisation des actes discriminatoires, le racisme assumé et décomplexé prend plus de place.

Pour la 2ème fois en 15 ans le Front national est au 2ème tour de l’élection présidentielle.

Beaucoup vont rejeter la faute sur les Abstentionnistes, ceux qui ont voté pour les « petits » candidats, ceux qui ont glissé un bulletin blanc ou encore ceux qui ont mis un bulletin nul. Ça n’est pas à ces gens-là qu’il faut en vouloir. Il faut plutôt se tourner vers les vrais responsables qui sont aussi coupables de cette montée en puissance du Front National !

Les médias et tous les partis politiques confondus ont laissé un boulevard au FN en stigmatisant une partie de la population en balançant à tout bout de champ le sujet de la laïcité pour l’opposer à l’Islam. Les chaines d’informations en continu, les radios, les journaux télévisés et la presse écrite s’en sont donnés à cœur joie pour orienter volontairement ou non le choix des électeurs. Certes, il y a des électeurs fidèles qui votent en leur âme et conscience pour ce parti d’extrême droite. Mais il faut se rendre à l’évidence qu’il y a eu de nombreuses personnes qui sont tombées dans le panneau en votant par protestation accordant ainsi leurs voix au FN.

Quels enseignements devons-nous tirer?

Il faut arrêter de faire confiance aveuglement aux médias et se faire sa propre opinion.

Le monde de la politique est vraiment étrange et cette campagne l’a été tout autant.

Les femmes et les hommes devraient être honnêtes, travailleurs, professionnels et exemplaires et pourtant… Rappelons quand même que Madame Le Pen a été convoquée chez les juges mais ne s’y ai pas rendue…

AJ

Quelques liens :

  1. Larousse 
  2. Ministère de la Justice
  3. Service-public.fr
  4. WikiPédia
  5. Défenseur des droits.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *