Home/Société/Black Blanc… Et les Beur ?

Liberté Egalité Fraternité, cette devise est-elle encore d’actualité ?
Dans une société où le fléau qu’est le racisme ne cesse de grandir, voilà qu’il s’installe de plus en plus dans le milieu sportif. Malheureusement il a toujours existé et plusieurs exemples prouvent ces propos : dans les stades de foot, certains abrutis imitent des cris de singes lorsqu’un footballeur « noir » entre sur le terrain ou touche le ballon, d’autres balancent des bananes, etc…

C’est inacceptable ! Les sanctions envers les clubs devraient être lourdes et exemplaires pour que ces derniers fassent le nécessaire en interdisant de stade ces imbéciles.
Bien que la FIFA met en place des campagnes publicitaire pour lutter contre cette « fatalité », les choses n’évoluent pas… pire encore, on a l’impression que les choses se font sournoisement…
Rappelez-vous le scandale des quotas qui avait éclaté il y a quelques années…
Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France de l’époque avait reconnu les propos rapportés par Mediapart qui avait mit en ligne une transcription de la fameuse réunion dans les bureaux de la fédération française de football, où des propos discriminatoires auraient été tenus :
L’ancien sélectionneur des Bleus avait tenu des propos discriminatoires en parlant des «Blacks» de la sorte : «En France, on a l’impression qu’on forme le même prototype de joueurs : grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les Blacks. C’est comme ça.» Des Noirs disposant d’un avantage génétique : on tombe de l’armoire ». Comme si ça ne suffisait pas, il avait « accéléré » en parlant des binationaux en utilisant le terme « éradiquer » de la manière suivante : « … Moi, ça me dérange beaucoup. A mon avis, il faut essayer de l’éradiquer. Et ça n’a aucune connotation raciste. Quand les gens portent les maillots des équipes nationales des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, espoirs et, qu’après, ils vont jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines [qui bénéficient dans les faits de ces joueurs binationaux formés en France, ndlr], ça me dérange énormément ». S’en était suivi une discussion ahurissante avec Eric Mombaerts, sélectionneurs des Bleus espoirs qui avait dit : «Donc il faut 30% ? Un tiers de gamins qui peuvent changer [de nationalité] ?» ce à quoi avait répondu François Blaquart, directeur technique national : «Même pas [30%]. Faut faire un projet. Moi, j’ai dit à Gérard [Prêcheur, directeur de l’INF Clairefontaine, vaisseau amiral de la formation à la française] qu’on allait se voir pour le concours et qu’on limite ». (Source Mediapart).
Bien entendu Laurent Blanc avait reconnu ses dires et avait présenté ses excuses. Ce qui est regrettable, c’est qu’il était toujours resté à la tête des Bleus alors que la Fédération Française de Football aurait pu le sanctionné. Quel message la FFF renvoie t’elle en décidant de le garder ? Chantal Jouanno Ministre des sports de l’époque avait pris la décision de suspendre immédiatement de ses fonctions le DTN M. Blaquart qui lui dépendait du ministère des sports.
Que dire face à ces absurdités ? Ces footballeurs qui ne jouent pas pour la France n’ont pas été sélectionnés par elle. Que doivent-ils faire ? Attendre qu’on ne les appelle jamais ou jouer pour leur pays d’origine qui reconnait en eux un talent ? Longtemps après cette histoire, Laurent Blanc avait été caractérisé de raciste. Cette année c’est Didier Deschamps qui a été traité de raciste en ne sélectionnant pas Karim Benzema, Samir Nasri ou encore Hatem Ben Harfa… Benzema est un joueur que le monde envie à l’équipe de France mais beaucoup de français ne souhaitaient pas qu’il en fasse partie à cause de l’affaire de la sextape. Quant à lui, Didier Deschamps avait dit qu’il était « non sélectionnable ». Même si le football engendre et génère beaucoup d’argent, ça n’est que du sport contrairement à la politique qui touche l’intérêt des français. Pourquoi ces mêmes personnes qui ne souhaitaient pas voir Karim Benzema en équipe de France à cause de sa mise en examen n’ont pas manifesté le même entrain contre François Fillon qui s’était quand même maintenu pour l’élection présidentielle alors qu’il était accusé de nombreuses choses… ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ?
Au-delà de ces personnes d’origine maghrébine que Mr Deschamps ne prend pas, il y a eu une incompréhension à la non sélection de Lacazette lors du match contre le Luxembourg. Au moment des faits, il en était à 27 buts toutes compétitions confondues contrairement à Giroud qui en était à 10 et qui lui avait été sélectionné. Bien entendu il y a une différence de niveau entre la ligue 1 et la 1ère ligue mais quand même !
Mr Deschamps a sélectionné Thauvin laissant sur le carreau des joueurs de qualité et expérimentés comme Ben Harfa, Benzema… qui peuvent tant apporter pour notre pays.

L’équipe de France n’est plus ce qu’elle était…
La coupe du monde de 1998 nous a tant fait rêver. Elle a fait sentir et ressentir aux différentes personnes ayant des origines qu’elles étaient françaises.

La génération Black Blanc Beur est en train de mourir à petit feu…
Le football qui avait le pouvoir de rassembler les gens est en train de le perdre.
AJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *