Home/événement/Liberté, Egalité, fraternité… ? Quel mensonge !

La devise de la France qui est magnifique soit dit en passant n’est pas appliquée du tout. Longtemps considérée comme utopiste, cette dernière est bel et bien mensongère et nous pouvons malheureusement le vérifier à bien des niveaux…
Que ce soit pour l’égalité des droits, des chances, du travail, du logement…, les français ayant des origines et/ou de confession musulmane ne sont pas égaux.
Lors de ces élections présidentielles, dans la ville d’Orange, une femme a été contrainte de retirer son voile pour voter. Rappelons à titre informatif que cette ville est « gérée » par l’extrême droite depuis plus de vingt ans…
Le président du bureau de vote qui n’était autre que l’adjoint à la sécurité de la ville lui aurait dit :
« Madame, vous enlevez votre voile, c’est la loi, sinon vous ne votez pas! »
Pour lui, l’identité de Madame El Omar (57 ans) était difficile à prouver et il a estimé que cette dernière ne correspondait pas à la photo sur sa pièce d’identité.

Pourquoi agir de la sorte alors qu’elle avait pu voter au 1er tour sans retirer son voile ?
La circulaire du Conseil constitutionnel de janvier sur le déroulement des opérations électorales rappelle qu’ « Un voile encadrant le visage n’empêche pas le contrôle de l’identité de l’électeur ».
Pour accomplir son devoir de citoyen, Madame El Omar a dû retirer son foulard devant tout le monde. Cette situation l’a choquée. Après avoir voté, elle est partie et a pleuré. Elle a décidé de porter plainte.
Cet adjoint à la sécurité, aurait-il demandé à une bonne sœur de retirer son voile ? Bien sûr que non !
A titre comparatif, « en 2003, Bernadette Chirac a permis à Adalberta, mère supérieure de la Congrégation des sœurs carmélites de l’Enfant Jésus de Bormes-les-Mimosas, de conserver son double voile sur une photo d’identité. L’épouse du Président de la République est intervenue directement auprès de la préfecture afin de contourner la loi qui impose à tous de poser tête nue sur les photos des documents officiels ».

Faut-il penser qu’il y ait deux poids deux mesures ?
Pour rappel, Selon l’Art. 5. du décret du 26 février 2001, « Les demandes sont accompagnées de deux photos d’identité, de face, tête nue, de format 35 x 45 mm, récentes et parfaitement ressemblantes, ainsi que des timbres fiscaux correspondant au montant du droit de timbre exigé pour les passeports. »
Faut-il penser qu’il y a des sous citoyen et des passes droits dans notre beau pays qu’est la France ?
Bizarrement on n’entend pas parler de ça dans les médias.

Quand on a une devise aussi belle que celle de la France, tout devrait être mis en œuvre pour la faire respecter, du moins simplement l’appliquer…

AJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *