Home/Ma ville/Société/A CELLES ET CEUX QUI REFUSENT TOUJOURS LE TERME ISLAMOPHOBIE SUR ORLEANS ET AILLEURS DANS LE CAMP DIT PROGRESSISTE

A chaque conférence sur Orléans, dans nos syndicats, nous avons en permanence la discussion sur le terme « islamophobie » que beaucoup refusent d’employer…
Ce débat pour l’utilisation de ce mot permet surtout à celles et ceux qui le rejettent de ne jamais s’engager contre les agressions islamophobes dans la ville. Ils vont jusqu’à nous suggérer d’autres termes comme : Racisme anti musulman, musulmanophobie, racisme anti arabe.

Nous allons analyser ces différents termes que ces « progressistes » nous proposent en « alternative », mais avant nous allons voir ce que signifie ce fameux mot qu’est « l’islamophobie »…

L’islamophobie « c’est l’hostilité envers l’islam, les musulmans ». (Larousse.fr)
« Etymologiquement, l’islamophobie est donc une peur, une crainte, un rejet irraisonné de l’islam. Ce mot a été utilisé pour la première fois dans les années 1910 par les ethnologues spécialistes de l’islam dans l’Ouest africain, Alain Quellien, Maurice Delafosse et Paul Marty. Son usage s’est très largement répandu après les attentats du 11 septembre 2001 ». (Toupie.org)

Faisant l’objet de nombreuses polémiques, le mot islamophobie n’a pas de définition précise unanimement reconnue. En voici quelques unes…
« Hostilité systématique envers l’Islam, les musulmans » (linternaute.com)

« Ensemble de préjugés négatifs à l’encontre de l’islam, voire des personnes de confession musulmane » (wiktio-nary.org)

« Peur qui empêche le contact, l’échange et le dialogue et qui fait de son sujet, le musulman, le bouc émissaire, porteur de tous les maux de la société et du monde, et de l’Islam le fossoyeur de la raison » (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme)

« Opposition, peur, critique ou préjugés à l’encontre de l’islam et par la suite peur et rejet des personnes de confession musulmane » (Wikipédia)

« Forme particulière de racisme dirigé contre l’islam et les musulmans qui se manifeste en France par des actes de malveillance et une discrimination ethnique contre les immigrés maghrébins » (Le Petit Robert)

« Peur, ou une vision altérée par des préjugés, de l’islam, des musulmans et des questions en rapport… Qu’elle se traduise par des actes quotidiens de racisme et de discrimination ou des manifestations plus violentes, l’islamophobie est une violation des Droits de l’Homme et une menace pour la cohésion sociale. » (Conseil de l’Europe, 2005).

Selon le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), l’islamophobie c’est “l’ensemble des actes de discrimination ou de violence contre des institutions ou des individus en raison de leur appartenance, réelle ou supposée, à l’islam”.

D’ailleurs, « cette dernière n’a fait qu’augmenter depuis le début des années 2000 ». (Source : https://www.islamophobie.net/le-ccif-cest-quoi)

« le CCIF développe un travail de fond, en défense comme en prévention, pour endiguer une forme de racisme contemporaine visant spécifiquement des personnes en raison de leur foi musulmane (ainsi, notre définition de l’islamophobie, telle que reconnue par l’ONU, la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) , l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), le Conseil de l’Europe ou l’UNESCO, n’inclut pas la libre critique des religions et des idéologies) » (Source : http://www.islamophobie.net/articles/2017/04/13/le-ccif-interpelle-les-candidat-e-s-lelection-presidentielle)

Ce terme est sans doute imparfait, mais utilisé par l’ONU, le Conseil de l’Europe et surtout les victimes elles-mêmes.
Le terme RACISME ANTI MUSULMAN revient souvent… et si on le décodait…

Le racisme est une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie. (Larousse.fr)

« La notion de race humaine fut employée pour établir des classifications internes à l’espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels. Des études scientifiques, fondées depuis le milieu du XXe siècle sur la génétique, ont montré que le concept de « race » n’est pas pertinent pour caractériser les différents sous-groupes géographiques de l’espèce humaine car la variabilité génétique entre individus d’un même sous-groupe est plus importante que la variabilité génétique moyenne entre sous-groupes géographiques. Le consensus scientifique actuel rejette en tout état de cause l’existence d’arguments biologiques qui pourraient légitimer la notion de race6, reléguée à une représentation arbitraire selon des critères morphologiques, ethnico-sociaux, culturels ou politiques7, comme les identités ». (Source Wikipédia).

En aucune manière, les musulmans ne constituent une « race ».

Faut-il rappeler que les musulmans peuvent être blancs, noirs, asiatiques, de toute origine ethnique, comme les chrétiens…
Les musulmans n’ont pas de langue commune : certes l’arabe est la langue du Coran, mais de nombreux musulmans ne maitrisent pas cette langue.
Faut-il rappeler que les 4 pays ayant le plus de musulmans ne sont pas des pays arabes ?
Il s’agit de l’Indonésie, le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh. (Source : http://www.katibin.fr/2013/09/28/les-10-pays-forte-population-musulmane/)
Les musulmans ne constituent pas un groupe ethnique homogène.
Bien sur le terme « racisme anti musulman » a le mérite de pointer cette discrimination mais il ne doit pas être opposé au terme islamophobie.

Décodons maintenant le terme « musulmanophobie »…

Hélas, son utilisation est faite très souvent contre le terme islamophobie …
La phobie est une « crainte angoissante et injustifiée d’une situation, d’un objet ou de l’accomplissement d’une action ». C’est aussi une « aversion très vive pour quelqu’un ou peur instinctive de quelque chose : Avoir la phobie de la foule ». (Larousse.fr)
Notons quelques synonymes du mot « aversion » : Effroi, exécration, HAINE, horreur, terreur (Larousse.fr).
Je mets « HAINE » en gros car c’est un synonyme d’ « aversion ».

Pour celles et ceux qui utilisent ce terme, ils peuvent dire qu’ils combattent la haine des musulmans, mais non la haine de l’Islam…Compliqué…
Mais peut-on avoir la haine de l’islam et être plein d’amour pour les musulmans ?
En gros j’aime le musulman, mais j’ai de la haine pour sa religion.
Dirait-on à un juif, j’aime les juifs mais j’ai la haine de la religion juive ?
Ne verse-t-on pas dans ce cas la vers la judéo phobie ? « Hostilité systématique à l’égard des Juifs » et donc vers l’antisémitisme ? « Doctrine ou attitude systématique de ceux qui sont hostiles aux juifs et proposent contre eux des mesures discriminatoires » (Larousse.fr)
Certes, le droit à la critique des religions n’est contesté par personne, mais il y a un écart entre la critique et la haine ….
Ecart que les forces d’extrême droite franchissent très vite !

Donc le terme « musulmanophobie » est absurde si on veut l’opposer au terme « islamophobie »
Le terme « racisme anti arabes » est faux et ou réducteur : en effet tous les musulmans ne sont pas arabes et tous les arabes ne sont pas musulmans!
Dans le monde et en France, pour des soi-disant « progressistes anti racistes », cette confusion n’est pas anodine…
Le racisme anti arabe peut concerner des arabes chrétiens, athées ou juifs … Mettre dans le même sac les mots « arabes et musulmans » n’est pas très « universaliste ».
Et une fois de plus, ce terme est fait pour ne pas utiliser le mot « islamophobie » car on a le droit de critiquer l’islam et toutes les religions
Critiquer l’Islam ou les autres religions est un droit incontestable.
Le problème majeur est que les « pourfendeurs » des religions ne s’attaquent en général, comme l’extrême droite qu’à l’islam… et se gardent bien de critiquer la religion juive et ses intégristes extrémistes.

Apres l’agression en 2013 de femmes voilées à saint jean de braye (http://www.islamophobie.net/articles/2013/06/28/agression-raciste-islamophobe-orleans-femme-voile-proces) où le mouvement social orléanais classique ne s’est pas « spontanément » mobilisé, en 2014 après l’odieux saccage des pompes funèbres musulmanes à la source (http://www.saphirnews.com/Islamophobie-des-pompes-funebres-musulmanes-saccagees-a-Orleans_a19882.html ), le mouvement social orléanais classique a refusé de signer le texte suivant:
https://orleansloiretpalestine.net/2014/11/10/citoyen-quel-orleans-veux-tu-pour-demain-a-la-source-les-pompes-funebres-muslim-assistance-vandalisees-les-actes-islamophobes-nont-pas-leur-place-dans-notre-ville/

Quand je dis « se mobiliser », c’est comme ce mouvement fait ET IL A RAISON pour la mort de clément Merrick, les attaques de petits fachos contre des militantes et militants de gauche ou anti fascistes.

Quelques exemples relayés par la République du centre :

http://www.larep.fr/orleans/politique/2017/02/14/agressee-sur-le-web-l-assistante-du-groupe-pcf-a-orleans-va-porter-plainte_12284413.html http://www.larep.fr/orleans/politique/2017/02/18/insultes-menaces-a-orleans-le-climat-se-tend-entre-antifascistes-et-nationalistes_12289964.html http://www.larep.fr/loiret/actualite/2013/06/09/deux-cents-personnes-en-colere-ont-defile-en-memoire-de-clement-meric_1581208.html http://sudetudiant45.blogspot.fr/2014/05/hommage-clement-meric-rassemblement.html

Et à chaque réunion ou est posée la question de la lutte anti raciste et contre l’islamophobie, on voit surgir les bonimenteurs laïcards pour remettre en cause ce terme.
Pour conclure, je dirais qu’il est indispensable de construire des collectifs indépendants des bonnes « âmes bien pensantes orléanaises » pour prendre en charge la lutte contre l’islamophobie.

En ce sens l’existence de collectifs comme « Stop aux discri », le collectif acide (https://www.facebook.com/Collectif-ACIDE-471201166409335/), d’une antenne locale du CCIF sont de bonnes nouvelles.

Il ne s’agit pas de se battre contre les forces dites progressistes, avec lesquelles il faut chercher des alliances, mais de faire le constat qu’elles ne se mobiliseront pas contre l’islamophobie sans l’établissement d’ un rapport de force qui les contraignent à sortir du train-train quotidien , des habitudes quotidiennes , des cercles fermés et des clans.
Il y a des élections législatives : n’hésitez pas à interroger les candidats sur ce thème et à leur demander s’ils emploient ou non le terme islamophobie ?

Et pour les « NI DIEU NI MAITRE », si pour eux Dieu n’existe pas, les croyants eux existent.
Imposer sa vision du monde (NI DIEU NI MAITRE) est aussi réactionnaire que d’imposer n’importe quelle croyance.

Denis PETITJEAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *