Home/Société/On ne les compte plus…

Vendredi dernier c’était le 14 juillet.

Qui dit 14 juillet dit fête nationale, qui dit fête nationale dit cérémonie, qui dit cérémonie dit défilé, qui dit défilé dit discours pour finir en apothéose avec un feu d’artifices en soirée…

Je précise en soirée car ce jour là, plus tôt dans la journée, nous avions eu droit à un autre type de feu d’artifice dans l’émission « Les Grandes Gueules » présentée par Olivier Truchot diffusée sur RMC et la chaîne numéro 23.

En effet c’était un feu d’artifice d’inepties.

Lors du « grand oral des GG » qui consiste à ce que les « Grandes Gueules » posent différentes questions à un invité, c’était Henda Ayari qui se prêtait à l’exercice ce jour là.

Cette dernière est la fondatrice de l’association « libératrices » (créée en mars 2015) qui « s’adresse à la famille de façon générale et en particulier aux femmes et aux familles monoparentales.

Elle a pour objectif principal de fédérer des hommes et des femmes afin de créer un réseau d’entraide pour soutenir la cause des femmes et en particulier des mères isolées qui rencontrent des difficultés pour élever seules leurs enfants.

L’accompagnement des jeunes issus des familles monoparentales est aussi une de ses missions.

En s’appuyant sur des valeurs de solidarité, d’égalité, de citoyenneté, « Libératrices » a pour projet de s’associer pour construire un vivre ensemble ». (Source Internet)

Madame Ayari a aussi écrit le livre « J’ai choisi d’être libre » publiée par les éditions Flammarion qui retrace sa vie.

Lors de l’émission, elle a dit qu’elle s’était mariée à 20 ans et qu’elle avait été « battu et maltraitée pendant 10 ans », qu’elle était « programmée pour la soumission car je devais servir mes frères », … « on nous pousse à haïr la France et les français… », « le salafisme m’a fait devenir antisémite », « on se sert de la religion pour dominer, contrôler, soumettre la femme »…

Madame Ayari, s’est mise ensuite à parler de voile, de laïcité alors qu’elle n’en maitrisait pas le sujet.

Elle a sans doute beaucoup souffert dans sa vie, mais de là a faire des raccourcis faciles ce n’est pas honnête.
Elle a certes raconté son histoire, mais la manière dont elle était narrée, poussait forcément à faire des amalgames.

En écoutant son histoire, malheureusement de nombreuses personnes prendront son cas une généralité.

Sur le plateau, les chroniqueurs s’en donnaient à cœur joie pour « casser » l’Islam à l’image de Madame Zohra Bitan qui déclare : « Le voile est un marqueur pour pouvoir comptabiliser la propagation d’une idéologie ».

Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ? Où est le CSA ? En faisant des déclarations de ce genre, elle stigmatise les musulmans.
Toutes deux ont dit qu’il y avait beaucoup de discours victimaires.

Est-ce que les discriminations existent dans notre pays ? Bien sûr que oui.
Les personnes qui en souffrent et qui osent le dire sont-elles des victimes ou leurs discours sont victimaires ?

Mesdames, vous confondez les mots « victimaire » et « victime ».

Vous devez savoir que ces mots ne signifient pas du tout la même chose !

Quand on regarde la définition de « victimaire » sur Internet, voilà ce qu’on nous dit :

« Se dit d’une personne qui se croit victime de la société et qui réclame des réparations ».

Voyons maintenant ce que dit Internet pour le mot « victime » :

« Personne qui souffre des agissements d’autrui, d’évènements malheureux ».
Ex : « Il a été victime d’une injustice. »

Certaines personnes ne rentrent pas en discothèque à cause de leurs origines, d’autres ne trouvent pas de stage à cause de leurs lieus de résidences, certaines femmes touchent un salaire inférieur par rapport aux hommes, … Les exemples sont malheureusement nombreux…

Je vous pose la question suivante mesdames :

Les personnes qui subissent les discriminations, sont-elles victimes ou est ce que leurs discours sont victimaires ?

De plus, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a de plus en plus d’adhérents au Front National, que ce parti remporte de plus en plus de voix à chaque élection et pour la deuxième fois de notre histoire, il est arrivé au 2ème tour lors de la dernière présidentielle…

Tous ces facteurs devraient vous alerter. Oui, les français deviennent de plus en plus racistes et oui ces derniers l’assument de plus en plus. Ne vous en déplaise !

Pour celles et ceux qui ont l’habitude d’écouter les « GG », vous ne me contredirez pas sur le fait qu’il ne se passe pas une semaine sans que les journalistes ou invités ne parlent d’Islam.

Pourquoi ? Dans quel but ? Auraient-ils un problème avec cette religion ?

Comment voulez-vous faciliter le vivre ensemble lorsque vous sortez l’étendard de la laïcité à tout bout de champs pour taper sur les musulmans ?

Je sais que beaucoup d’entre vous pensent que la plupart de nos articles traitent des discriminations et de la stigmatisation des musulmans, mais pourquoi ?

Tout simplement parce que ce sont des sujets récurrents qui prolifèrent à vitesse grand V et qui touchent malheureusement de plus en plus de personnes.

Si ce n’est pas lachute.fr qui en parle, qui va le faire ?

Lutter contre les injustices, les inégalités, les discriminations, le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie… devraient être l’affaire de tous.

AJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *