Johnny s’en est allé. Comme chacun le sait, la mort touchera tout le monde.

Concernant la mort de cet artiste ultra connu, les médias et les gouvernants ont mis en œuvre ce qu’on pourrait appeler un choc émotionnel de plus…

Oui un chanteur populaire est mort. C’est a priori un évènement banal, ordinaire qui peut susciter une vraie émotion chez ses fans et les amoureux du rock, mais j’essaie de comprendre pourquoi la totalité des chaines nous en ont parlé pendant plusieurs heures et plusieurs jours.

Il ne s’agit pas de juger qui que ce soit mais j’essaie simplement d’analyser ce fait de société avec sagesse et bienveillance.

Les médias nous ont saturés de Johnny 24h/24 avec injonction obligatoire d’aimer Johnny et d être Johnny après avoir été sommés d’être Charlie…

Le Président Macron est allé jusqu’à lui donner le titre de « héros français »….. Jean Moulin doit apprécier….

…. Pourtant Johnny habitait Los Angeles et Saint Barth, ile de milliardaire pour semble t-il payer moins d impôts à la nation française. De nombreuses personnalités comme lui ont été dans des Paradis fiscaux et ils ne sont pas traités de la sorte… Pire encore, elles avaient été insultées…

Enfin bref ! Pour ma part, c’est tout sauf un héros français ! Qu’on le veuille ou non, c’était un homme très riche qui cherchait à fuir le fisc : bel exemple pour notre jeunesse…

Pourquoi les médias et le gouvernement français ont il profité de la mort de Johnny pour saturer l’espace médiatique ?

Ces derniers en sont même venus à hiérarchiser les morts…

Nul ne pourra me contredire quant au fait que la mort de Johnny a squeezé celle de Jean D’Ormesson…

Cet homme qui était un écrivain, un journaliste, un philosophe et un membre de l’Académie française s’en est allé sans qu’on s’en aperçoive…

Oui j’exagère un peu en disant cela mais contrairement à Johnny, « rien » a été fait… Oui il y a eu un hommage national mais c’était moins « vendeur » que la star du rock…

Je pense qu’après le buzz sans lendemain sur les pauvres esclaves en Lybie (qui à ce jour sont toujours vendus et torturés) les médias ont voulu en faire un autre avec la mort de « l’dole des jeunes » pour orienter les émotions du peuple.

Quelles sont donc les conséquences d’une saturation émotionnelle ?

Source https://nospensees.fr/5-symptomes-de-lintoxication-emotionnelle/

Je cite quelques éléments:

« On peut dire qu’être intoxiqué émotionnellement empêche de penser avant de parler et de prendre les choses avec du recul. »

« Vos peurs font surface »

« Vos peurs et tout ce qui est lié à votre sentiment d’insécurité remontent à la surface et dirigent votre vie. Vous êtes devenu plus réactif et vous êtes bien souvent sur la défensive. »

Et en conclusion:

« Ce n’est pas que vous ne voulez pas bien faire, mais c’est pour vous un effort surhumain de considérer les choses selon différentes perspectives à propos de n’importe quel sujet. Vous n’avez pas la force nécessaire pour faire face à ces défis quotidiens. »

La saturation émotionnelle ne permet plus d’analyser concrètement les évènements. Elle vous met en état de peur et d’insécurité et tue votre esprit critique ».

Hors, les dirigeants du pays, eux ont su garder très habilement la tête froide et utiliser cette saturation émotionnelle de la population.

Le Président Macron est un redoutable cynique habile.

En effet, un seul exemple :

Le peuple devrait se révolter et se mobiliser en sachant que plus de 145 000 personnes sont à la rue dont 30 000 enfants.

Comment se fait-il que les pouvoirs publics ont distribué des couvertures de survie aux fans de Johnny pendant qu’ils attendaient le cortège funèbre….

… alors que ces mêmes pouvoirs publics n’en distribuent pas aux SDF ?!

En juillet à Orléans, le cynique Président Macron avait promis que fin décembre il n’y aurait plus un SDF dehors, ni dans les parcs etc…

Nous ne sommes pas encore fin décembre, mais je peux d’ores et déjà vous dire que cette promesse ne sera pas tenue car aucun dispositif d’urgence supplémentaire n’a été mis en place.

Cette réponse a été faite par le Préfet du Loiret aux élus du conseil départemental !

A ce stade, mon impression dominante c’est l’inquiétude.

Inquiétude quant à la capacité de ce peuple à se rebeller contre sa propre aliénation.

Inquiétude à ne pas pouvoir identifier la force ou le contre-pouvoir qui pourrait ralentir notre course effrénée vers de grandes catastrophes, cyniquement orchestrées par nos dirigeants.

Réservons notre compassion, non pas au veau d’or ou à des idoles milliardaires, mais à nos proches et à nos frères en humanité qui sont en souffrance, parce que sans droit, sans toit, sans famille et sans chaleur humaine.

Denis Petitjean

0

Posted:

Categories: Société