Author Archives: Giovanni

Que vous soyez un adolescent ou que viviez ou travailliez au contact deux, vous savez qu’il n’est pas toujours facile d’apprécier l’usage qu’ils font des outils numériques. Opportune ou risquée ? Difficile à dire… Sur internet et sur les réseaux sociaux, il est certain que, comme partout ailleurs, le meilleur côtoie le pire…. Comment aider les jeunes à profiter, tout en se méfiant et en se protégeant dans cet espace social qu’ils ne partagent pas vraiment avec vous ?

En 2013, lInstitut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire et le site eduscol.education.fr nous révèlent que 82% des jeunes déclarent avoir au moins accès à Internet chez eux grâce à la Wi-Fi chez eux par l’intermédiaire de leur téléphone portable ou de leur ordinateur personnel ou partagé à 64% des sondés. Que seulement 3 ou 4% des jeunes n’ont pas accès à internet ! Une vraie génération née dans la technologie !

Un sentiment de liberté de communiquer, à s’ouvrir au monde en développant des relations amicales, à travers ces petits écrans interposés pour 71% des jeunes qui voient ce petit monde par un effet de curiosité, notamment sur la consultation de plusieurs sites internet d’information et d’autres déconseillés, 79% des cas expriment de l’enthousiasme, 81% de la confiance et 66% de la passion !

Ces jeunes, constamment connectés nous inquiètent ! Que font-ils avec leurs appareils ? Que regardent-ils ? A quoi nous sert internet et que font-ils dessus ?

A ces questions, nous pourrions dire que leurs loisirs se limitent à jouer aux jeux vidéos et à « surfer » sur les réseaux sociaux qui sont les deux tendances principales pour lesquelles les jeunes trouvent un intérêt au numérique. Ensuite, vient l’instruction à travers la consultation de divers contenus culturels, notamment sur l’encyclopédie numérique Wikipédia, remplaçant les médias traditionnels tels que la radio et la télévision. La distraction et l’apaisement à la recherche de risques intervient également à travers le visionnage de contenus plus sensibles et inadaptés à cet âge : la pornographie par exemple.

Malheureusement, le monde numérique n’est pas parfait ; nos jeunes deviennent « dépendants » de leur coin de détente à l’abri des regards des parents : entre problèmes sociaux, manque d’argent des parents suite aux dépenses innombrables à l’achat de nouveaux jeux « à la mode », cyberharcèlement, et autres pistages, humiliations physiques sur les réseaux sociaux , manque de sommeil, manque d’attention et de concentration avec une influence concrète sur la scolarité de l’adolescent, piqûres aux yeux, maux de tête et de dos qui nous poursuivent jusqu’à l’examen d’embauche… Ces objets nous compliquent la vie et il faut faire très attention à ces petits gadgets qui peuvent rapidement, nous faire vivre notre vie comme un cauchemar et nous déconnecter du monde extérieur.

Finalement, se déconnecter de nos appareils ne nous exclut-t-il du monde ? Pas sur…

0

Posted:

Categories: Société

Je m’appelle Giovanni, j’ai 16 ans et parler de la jeunesse, je m’y connaît. Dans cette génération qui au fil du temps ne cesse de changer avec un monde en pleine transformation, comment y trouver sa place en montrant que tous les jeunes ne sont pas mauvais ? Concrètement, que cela veut dire d’être « jeune » ? Comment se développe-t-elle ? Quelle vision avons-nous actuellement de la jeunesse dans la vie de tous les jours ? Pour cela, j’ai demandé à différentes personnes, enfants et adultes, leur opinion sur la jeunesse telle qu’elle est actuellement… Les avis sont creusés !!

Rappelons que la jeunesse est une période de la vie, majeur ou mineur, principalement l’adolescence, qualifié par nos générations précédentes, comme le plus bel âge de la vie. On y a des ambitions, on croit encore croire à l’idéal… Mais aussi, la période où il faut se gérer moralement, financièrement, matériellement, afin de se préparer pour la « vraie vie sociale ».

Les adultes d’aujourd’hui ont une image de cette jeunesse d’aujourd’hui de plus en plus dégradante… Mais rappelons qu’il y a aujourd’hui 2 catégories de jeunesse, auxquelles il faut pas mélanger : la jeunesse travailleuse, parfois brillante, qui réussit son avenir et la jeunesse dans la galère ou au chômage, en attente d’emploi fixe et fiable. Ils attendent que l’on s’occupe d’eux mais sans réponses…

Cette jeunesse dans la galère, de nos jours, de plus en plus dégradante, qualifiée d’indifférente, d’énervante, d’égoïste, de violente à cause de sa déroute, d’irrespectueuse envers les plus âgés à travers des incompréhensions intergénérationnelles – sur la culture, l’éducation, le monde numérique, la religion… Une jeunesse qui décroche… Lassitude de leur scolarité ? Envie de s’orienter vers d’autres chemins ?

Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes « les jeunesses », ce n’est que le cas de certains jeunes, pensant que leur avenir se créera par automatisme… Triste utopie de la vie…

Mais que pensent les jeunes de la jeunesse ? Certains aiment leur jeunesse, d’autres moins, se sentant pas très libres, enfermés. Veulent-ils prendre exemple sur leurs amis ? Se pressent-ils d’entrer dans le monde des adultes, ce monde impitoyable ?

Mais ces critiques sur les jeunes ne seraient-ce pas un stéréotype ? « Les jeunes sont insolents, impolis, mal élevés, comment faire pour les ré-éduquer ?»…

Mais ces personnes qui critiquent : Étaient-ils aussi exemplaires qu’ils l’exigent des jeunes maintenant ? Ne faisaient-ils pas eux aussi les mêmes bêtises ? N’avaient-ils pas envie de manquer de respect et de tester les limites de nos institutions ? Peut être ! La question peut se poser ! Mais ne prenons pas certains cas pour une généralité !

Que faire pour que notre jeunesse de demain s’améliore ? Se consacrer à elle, l’écouter, les former à des futurs citoyens, notamment sur une création d’emplois fixe, fiables pour permettre de leur donner un sens à leur vie, les retirer de leur attachement du monde numérique qui les berce depuis leur enfance, qu’elle soit plus réfléchie, moins insolente, plus respectueuse ?

En tout cas, la jeunesse est une notion d’avenir pour nos anciens, un but de moins en moins facile aujourd’hui.

1

Posted:

Categories: Société