C'est parti pour 5 ans...

Et voilà c’est fait… En ce 7 mai 2017 M. Macron accède à la fonction suprême en devenant Président de la République.

Il y a quelques mois il était moqué, aujourd’hui il est félicité par tous.

Hypocrisie quand tu nous tiens…
On aura tout vu lors de cette campagne présidentielle à croire que nous étions dans un rêve.
Envers et contre tous, et avec toutes les affaires qui touchaient M. Fillon, ce dernier avait décidé coûte que coûte de se maintenir comme candidat de la droite et du centre. Entre les personnes qui l’avaient soutenue, les autres qui l’avaient critiqué puis étaient revenues vers lui, elles l’avaient toutes « descendu » le soir de SA défaite du 1er tour. En effet beaucoup avaient sortis les « crocs » en le critiquant sans retenues.
Marine Le Pen qui avait été convoqué par des juges avait décidé de ne pas s’y rendre mettant en avant son immunité…

Messieurs MELANCHON et HAMON n’avaient pas souhaité fusionner. Pourquoi ? De nombreux militants et sympathisants de ces hommes étaient déçus car ils souhaitaient une alliance pour que la GAUCHE soit au 2ème tour. Leurs électeurs ont regretté cette bataille d’égaux qu’ils avaient qualifiés de « surdimensionnée ».
Pour le 2ème tour nous avions donc le choix entre Madame le Pen et Monsieur Macron.
La campagne entre les deux tours n’a pas joué en faveur du Front National mais ce qui l’a achevé c’est le débat télévisé où Madame Le Pen avait manqué de hauteur comme l’avait dit son père. Elle n’avait pas du tout convaincu s’emmêlant même les pinceaux en tenant des propos incohérents. Au-delà de tout ça, elle avait eu une attitude agressive et brutale envers son adversaire. Lorsque les journalistes lui posaient des questions, cette dernière, au lieu d’y répondre « taclait » son débatteur. Nous avions l’impression d’être dans une cour d’école où deux enfants se chamaillaient. Parfois le débat était inaudible et ce qui est regrettable c’est que les journalistes n’avaient pas été respectés par les candidats.

Au lendemain du débat, de nombreux électeurs du FN étaient déçus de leur candidate qu’ils avaient qualifiée d’incompétente.
Quand on pense qu’il y a un an Monsieur Macron lançait son parti, on a du mal à croire qu’il a battu des partis qui existe depuis des décennies.

Sur les 47 millions de personnes inscrites sur les listes électorales, le FN a récolté 34.5% des voix, soit 11 millions d’électeurs. Quant au « parti » de l’abstention, des votes blancs et nuls, il représente le 2ème parti de France.

AJ

0

Posted:

Categories: Politique, Société

Black Blanc… Et les Beur ?

Liberté Egalité Fraternité, cette devise est-elle encore d’actualité ?
Dans une société où le fléau qu’est le racisme ne cesse de grandir, voilà qu’il s’installe de plus en plus dans le milieu sportif. Malheureusement il a toujours existé et plusieurs exemples prouvent ces propos : dans les stades de foot, certains abrutis imitent des cris de singes lorsqu’un footballeur « noir » entre sur le terrain ou touche le ballon, d’autres balancent des bananes, etc…

C’est inacceptable ! Les sanctions envers les clubs devraient être lourdes et exemplaires pour que ces derniers fassent le nécessaire en interdisant de stade ces imbéciles.
Bien que la FIFA met en place des campagnes publicitaire pour lutter contre cette « fatalité », les choses n’évoluent pas… pire encore, on a l’impression que les choses se font sournoisement…
Rappelez-vous le scandale des quotas qui avait éclaté il y a quelques années…
Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France de l’époque avait reconnu les propos rapportés par Mediapart qui avait mit en ligne une transcription de la fameuse réunion dans les bureaux de la fédération française de football, où des propos discriminatoires auraient été tenus :
L’ancien sélectionneur des Bleus avait tenu des propos discriminatoires en parlant des «Blacks» de la sorte : «En France, on a l’impression qu’on forme le même prototype de joueurs : grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les Blacks. C’est comme ça.» Des Noirs disposant d’un avantage génétique : on tombe de l’armoire ». Comme si ça ne suffisait pas, il avait « accéléré » en parlant des binationaux en utilisant le terme « éradiquer » de la manière suivante : « … Moi, ça me dérange beaucoup. A mon avis, il faut essayer de l’éradiquer. Et ça n’a aucune connotation raciste. Quand les gens portent les maillots des équipes nationales des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, espoirs et, qu’après, ils vont jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines [qui bénéficient dans les faits de ces joueurs binationaux formés en France, ndlr], ça me dérange énormément ». S’en était suivi une discussion ahurissante avec Eric Mombaerts, sélectionneurs des Bleus espoirs qui avait dit : «Donc il faut 30% ? Un tiers de gamins qui peuvent changer [de nationalité] ?» ce à quoi avait répondu François Blaquart, directeur technique national : «Même pas [30%]. Faut faire un projet. Moi, j’ai dit à Gérard [Prêcheur, directeur de l’INF Clairefontaine, vaisseau amiral de la formation à la française] qu’on allait se voir pour le concours et qu’on limite ». (Source Mediapart).
Bien entendu Laurent Blanc avait reconnu ses dires et avait présenté ses excuses. Ce qui est regrettable, c’est qu’il était toujours resté à la tête des Bleus alors que la Fédération Française de Football aurait pu le sanctionné. Quel message la FFF renvoie t’elle en décidant de le garder ? Chantal Jouanno Ministre des sports de l’époque avait pris la décision de suspendre immédiatement de ses fonctions le DTN M. Blaquart qui lui dépendait du ministère des sports.
Que dire face à ces absurdités ? Ces footballeurs qui ne jouent pas pour la France n’ont pas été sélectionnés par elle. Que doivent-ils faire ? Attendre qu’on ne les appelle jamais ou jouer pour leur pays d’origine qui reconnait en eux un talent ? Longtemps après cette histoire, Laurent Blanc avait été caractérisé de raciste. Cette année c’est Didier Deschamps qui a été traité de raciste en ne sélectionnant pas Karim Benzema, Samir Nasri ou encore Hatem Ben Harfa… Benzema est un joueur que le monde envie à l’équipe de France mais beaucoup de français ne souhaitaient pas qu’il en fasse partie à cause de l’affaire de la sextape. Quant à lui, Didier Deschamps avait dit qu’il était « non sélectionnable ». Même si le football engendre et génère beaucoup d’argent, ça n’est que du sport contrairement à la politique qui touche l’intérêt des français. Pourquoi ces mêmes personnes qui ne souhaitaient pas voir Karim Benzema en équipe de France à cause de sa mise en examen n’ont pas manifesté le même entrain contre François Fillon qui s’était quand même maintenu pour l’élection présidentielle alors qu’il était accusé de nombreuses choses… ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ?
Au-delà de ces personnes d’origine maghrébine que Mr Deschamps ne prend pas, il y a eu une incompréhension à la non sélection de Lacazette lors du match contre le Luxembourg. Au moment des faits, il en était à 27 buts toutes compétitions confondues contrairement à Giroud qui en était à 10 et qui lui avait été sélectionné. Bien entendu il y a une différence de niveau entre la ligue 1 et la 1ère ligue mais quand même !
Mr Deschamps a sélectionné Thauvin laissant sur le carreau des joueurs de qualité et expérimentés comme Ben Harfa, Benzema… qui peuvent tant apporter pour notre pays.

L’équipe de France n’est plus ce qu’elle était…
La coupe du monde de 1998 nous a tant fait rêver. Elle a fait sentir et ressentir aux différentes personnes ayant des origines qu’elles étaient françaises.

La génération Black Blanc Beur est en train de mourir à petit feu…
Le football qui avait le pouvoir de rassembler les gens est en train de le perdre.
AJ

0

Posted:

Categories: Société

"Les Michokos"

La maison des saules* est une résidence pour personnes âgées dépendantes. Être soignant dans un tel lieu de vie implique compréhension, altruisme, esprit d’équipe, tolérance, etc…
Nous verrons qu’ici, ce n’est pas toujours le cas.
Assises autour du bureau de poste infirmier (endroit où se déroulent notamment les transmissions et où il y a des échanges concernant les patients), cinq personnes : l’équipe de nuit au complet et les deux infirmières de l’après-midi. Toutes sont « blanches ».

À l’écart du bureau, en retrait, trois aides-soignantes de l’équipe de l’après-midi, toutes sont « noires ». C’est une scène habituelle.
P.** (infirmière de l’AM) a besoin d’une précision. Elle interpelle ses collègues, l’index pointé vers elles:
« Hé, « les Michokos » là-bas ! »
Tout le monde est interloqué et tous les yeux se posent sur elle. Le seul bruit qu’on entend est la réponse murmurée et presque inaudible qu’attend P.
Cette dernière jette un coup d’œil furtif autour du bureau. Toutes les occupantes ont replongé le nez dans leurs notes. Je la regarde encore, volontairement, avec dureté.
Elle sourit et se justifie : « Faut pas s’inquiéter ! Elles sont habituées. » Gouaille-t-elle. Un dernier sourire et elle continue ses transmissions.
L’ambiance s’appesantit mais rien de plus ne se produit ce soir-là.

Plus tard, je reçois la réaction de deux de mes collègues françaises: l’une affirme être choquée mais selon elle, les personnes visées pouvaient se défendre.

La seconde admet que ce n’est pas bien de surnommer ses collègues de cette manière mais venant de P. qu’elle connait bien, il n’y a rien à réprimer car c’est juste de la rigolade.
Pour connaître le ressenti de mes collègues africaines, je les ai rencontrées dans un lieu isolé de l’établissement. C’est leur propre choix.
« – Cela ne vous dérange pas que votre infirmière vous appelle » les Michokos « ?
– Bah, on a l’habitude.
– Avoir l’habitude ne signifie pas que cela vous plaise… »
Haussements d’épaules et regards fuyants… J’ai compris. Autre méthode.
« – Je suis blanche et je suis choquée que vous soyez traitées de la sorte !
– On lui demande tout le temps d’arrêter mais elle s’en moque. Elle continue.
Elles m’apprennent qu’à la maison des saules, (établissement public), la discrimination raciale est souveraine.
Je leur rappelle que selon le code pénal, c’est punissable par la loi et qu’aucune d’entre elle ne doit tolérer ce genre de traitements. Je leur explique qu’elles peuvent bénéficier de soutiens et d’aides extérieures.
Elles rétorquent que désormais, elles ne se conduiront plus en victimes mais qu’elles ne veulent créer de problèmes à personne.
La discussion se poursuit encore quelques minutes.
Elles me saluent chaleureusement. Elles me quittent.
En même temps que leurs pas, quelques phrases « clés » me résonnent dans la tête :
– « Oh mais faut pas s’inquiéter ! Elles sont habituées. » Et ces femmes bafouées qui ne veulent créer de problèmes à personne.
À mon grand désarroi, P. n’a-t-elle pas raison ? La discrimination raciale n’est- elle pas vécue comme une habitude voire même un certain fatalisme chez certaines victimes ?

*Le nom de l’endroit a été changé
**L’initial du prénom a été changé
JEF (Justice Egalité Fraternité)

0

Posted:

Categories: Société

Déconstruire les peurs et les idées reçues

« Les Rom sont des nomades, ils ont la migration dans le sang, dans les gènes » Pour un peu, on pourrait les dépister intra utéro !

FAUX.

Voilà encore de la graine de rejet et de haine que l’on sème dans nos têtes.
Les Rom « migrants » présents en France viennent essentiellement de Roumanie et dans la moindre mesure de Bulgarie. Ils ne sont que des ressortissants européens qui, ont le droit de circuler librement en France….au moins pendant trois mois, délai après lequel ils deviendraient une menace ! J’ai peur !


Dans leur pays, ils sont sédentarisés de longues dates.
Ils deviennent « des migrants » pour raisons économiques et ils ont fui leur pays afin d’échapper à une précarité impitoyable et à un rejet féroce.
Et nous! Nous les accueillons avec la même violence et le même rejet !
En fait, avec nos politiques d’exclusion et de stigmatisation nous avons mis en place une Fabrique à l’errance. Nous fabriquons des nomades, nous empêchons les enfants de Rom de s’émanciper en étant scolarisés.

Nous sommes avec nos indifférences et notre individualisme responsables. Pas encore coupables mais responsables.
Et si on vivait ensemble. Bordel
10 à 15 000 Rom, femmes, enfants vivent en France et le fait qu’ils vivent en famille les rend un peu plus visibles.
Ne pourrait-on pas leur faire une petite place parmi nous ??
C’est quoi le slogan déjà? Ah Oui: Liberté-Egalité-Fraternité bla bla bla bla bla bla …….

Source ATD/quart-Monde

Yves Bodard

0

Posted:

Categories: Société

La politique dans tous ses États...

Tout le monde se souvient de ce fameux moment du mercredi 2 mai 2012, à la fin du débat télévisé qui opposait Nicolas SARKOZY et François Hollande… A la question de Laurence Ferrari: « François Hollande, quel président comptez-vous être ? » Le candidat s’était lancé dans ce que beaucoup avait appelé une tirade mais qui était en réalité une anaphore. Une anaphore est une reprise de mot ou de mots en début de phrases successives pour créer un renforcement. Rappelez-vous avec son « Moi Président de la République » qu’il avait utilisé plus d’une dizaine de fois pour attaquer à chaque fois son adversaire. En agissant ainsi pendant quelques minutes, il avait donné du rythme à sa conclusion qui avait marqué les esprits.

Sachez Monsieur le Président que ça n’est ni votre slogan « le changement c’est maintenant », ni votre programme et encore moins votre « tête à tête » avec Monsieur Sarkozy qui vous ont fait élire… Les gens n’avaient pas voté pour vous mais contre votre adversaire. Vous avez anéanti tout espoir de revoir la gauche au pouvoir à cause de la manière dont vous avez gouverné pendant ces cinq années. Sous votre mandat les discriminations ont progressées et les actes islamophobes se sont multipliés. Vous étiez censé être l’ennemi de la finance mais sous votre mandat de nombreux impôts ont vu le jour, vous deviez être le président de la jeunesse, le chômage ne cessait d’augmenter. Vous avez délaissé votre famille politique en ne faisant pas appliquer à vos ministres les règles des primaires. Au lieu de soutenir Monsieur HAMON qui a remporté les primaires pour représenter votre parti, des « brebis galeuses » sont partis rejoindre Monsieur MACRON pour lui apporter leur soutien alors qu’ils l’avaient longuement critiqué.

A cause de cela le PS s’est pris une gifle monumentale. Monsieur HAMON était seul contre tous et malheureusement pour lui il ne pouvait guère faire mieux à cause des nombreuses traitrises dont il a été victime.

Où étiez-vous passé ? Lors de votre anaphore vous disiez pourtant : « Moi Président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire ». L’avez-vous été ? Non. Vous auriez dû faire respecter la règle des primaires qui « somme » aux vaincus de soutenir le vainqueur. Les nombreuses personnes qui ont pris la peine de se déplacer et de payer pour voter devraient toutes porter plainte contre le PS pour abus de confiance et tromperie.

En 15 ans, c’est la deuxième fois que le Front National accède au 2ème tour des présidentielles

Pire encore, c’est la première fois que le PS arrive en cinquième position à moins de 10%. C’est une honte. Cette rouste que s’est pris le PS n’est aucunement la faute de Monsieur HAMON. Ce ne sont ni son programme, ni les votes blancs, ni les abstentionnistes, ni les voix réparties pour les « petits » candidats qui l’ont fait perdre mais c’est votre bilan catastrophique et les membres de votre camp qui ont quitté le navire pour aller soutenir une personne qu’ils avaient longuement qualifiés d’adversaire.

Aujourd’hui les français ont le choix entre Monsieur MACRON et Madame LE PENBeaucoup ne savent même pas pour qui voter. Quel que soit le résultat de dimanche 7 mai, vous devez savoir Monsieur le Président que vous n’y serez pas étranger…

AJ

 

 

0

Posted:

Categories: Politique, Société

Un trou noir !

Je m’attendais à un débat télévisé entre les deux candidats à la présidence de la France, je n’ai eu qu’un brouillon.

Il y avait un trou noir en formation. Un phénomène qui fait tout disparaitre, même les questions.

Un trou noir est, d’abord et avant tout, caractérisé par l’existence d’un horizon : c’est la surface sphérique dont même la lumière ne peut sortir, et en deçà de laquelle même cette dernière est inexorablement entraînée vers une singularité centrale. (source : www.futura-sciences.com)

Une candidate qui n’a jamais répondu aux questions mais qui a toujours critiqué ou qui à chaque fois cherché ses mots dans ses dossiers mal préparés. Au final, pour ne rien dire et faire acte de présence.

Sa stratégie était axée uniquement sur des attaques souvent mensongères, pour empêcher un débat de fond en forçant M. Macron à répondre y répondre plutôt que de le laisser présenter son programme et exposer sa vision pour la France. Une posture que n’était pas sans rappeler celles de Donald Trump durant la campagne américaine.

Pas crédible pour un sous. À la question sur l’éducation sa « réponse » a été de réciter tout ce qui, selon elle, n’a pas été fait ou tout ce qui a été mal fait.

Oui mais toi tu ferais quoi ? (C’était un peu la question)

A écouter et voir l’attitude Mme LE PEN, la prétendante pour devenir la Présidente de la République Française, qu’en même, je n’ai cessé de revivre et de revoir toutes ces situations et ces individus méprisants que j’ai croisé durant toute ma vie et qui n’ont jamais été bénéfique à quoique ce soit !

Au finale, même si les électeurs ne rejoignent pas toutes les idées de M. Macron, elles méritent d’être claires.

Ma grande question est de savoir ce qu’elle à fait dans sa vie à part hérité du parti de son père ? Quelle est son expérience du terrain ? Elle à essayé de parler des associations qui sont aux contacts des citoyens et qui font un beau et bon travail. Si elle avait maîtrisé son sujet elle aurait parlé de « l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) »

RNDSS

Liens :

ESS (www.economie.gouv.fr) :

Le concept d’économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Leurs ressources financières sont généralement en partie publiques.

Elles bénéficient d’un cadre juridique renforcé par la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire.

0

Posted:

Categories: Politique, Société

4è édition - UAMO 2017

4e RENCONTRE ANNUELLE DES MUSULMANS – CENTRE-VAL DE LOIRE

Parc des Expositions d’Orléans,

le 06 mai 201

 
 

L’Union des Associations Musulmanes de l’Orléanais et La Confédération Islamique Millî Görüs Fédération Sud-Ouest, organise la 4e Rencontre Annuelle des Musulmans du Centre-Val de Loire au Parc des Expositions d’Orléans, (Hall prestige) le 06 mai 2017.

Cet événement a pour objectif d’établir et de maintenir le lien de fraternité, d’échange et de travail collaboratif entre les associations actives et les acteurs du vivre ensemble du Centre-Val de Loire – Rencontre associative, conférences et débats, stands, animations, et restauration sur place. Cet événement est ouvert à tous et à toutes dans un esprit de fraternité et d’échange.

«Éthique & Citoyenneté» est le thème retenu pour la 4e Rencontre Annuelle des Musulmans du Centre-Val de Loire du 6 mai 2017. Sujet d’actualité, il nous permettra d’échanger et de débattre sur le principe de mettre en harmonie notre éthique musulmane et nos engagements citoyens, œuvrer pour une justice sociale dans notre pays. Être un citoyen éveillé, une miséricorde pour ses concitoyens.

Chacun de nous a une part de responsabilité pour construire et apaiser la société de demain. Le changement collectif passera par un changement individuel.

Dans un espace de conférences pouvant accueillir plus de 1.000 personnes, venez écouter et débattre avec nos intervenants de qualité. Les exposants vous accueillerons pour vous faire découvrir leurs offres d’activités associatifs…

Retrouvez le programme complet et les infos pratiques sur la page internet :

http://www.uamo2017.fr

0

Posted:

Categories: événement, Ma ville

Y a-t-il encore une justice ?

L’article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen stipule que :

« les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Qu’en est-il dans la vraie vie ? Comme l’avait dis Coluche, « ça serait bien que ça continue après ».

Nous vivons dans une époque où les discriminations et le racisme sont banalisés. La faute à qui ? Les politiques ? Les médias ? Les deux ?

Nous assistons malheureusement de plus en plus à des violences et des bavures policières. « L’affaire Théo » qui en est une malheureusement parmi tant d’autres a eu lieu il y a quelques semaines a fait couler beaucoup d’encre. Pour ceux qui n’en auraient pas entendu parler, il s’agit d’un jeune homme de 22 ans qui avait subi un contrôle très violent de la part de quatre policiers. 

Après cette agression que l’on peut qualifier de viol, les médias disent qu’il se serait interposé entre un policier et son ami pour permettre à ce dernier de s’enfuir pour éviter que les policiers ne trouvent sur lui de la drogue. Est-ce vrai ? Seul le temps nous le dira.

Mais admettons que ce soit la vérité, méritait-il ce qu’il a subi ?

Rappelons qu’un policier lui a introduit sa matraque dans l’anus, lui causant soixante jours d’incapacité totale de travail. Après enquête, l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) déplore un geste grave mais non intentionnel et accidentel. Mais de qui se moque-t-on ? Qu’en pense Maitre Dupond Moretti, l’avocat de la victime ?

« Je pense d’abord que ce n’est pas un accident. Je pense ensuite que l’intronisation d’un objet, quel qu’il soit d’ailleurs, dans un sexe ou dans un anus, c’est un viol. La position de l’IGPN est insoutenable ».

Bruno Leroux, ministre de l’intérieur à l’époque a lui aussi parlé d’un « tragique accident ». 

Comment peut-on parler de la sorte ? Comment un pantalon et un caleçon peuvent tomber seuls ? Pire encore, comment une matraque peut s’introduire de 10 cm dans l’anus d’une personne involontairement ? Ce qui est incompréhensible, c’est que les trois autres policiers sont mis hors de cause. Le protagoniste a été mis en examen mais demeure libre. Si la situation était inversée, les quatre personnes auraient été mises en examen et écrouées. Pourquoi cette justice à deux vitesses ?

Suite à cela, des personnes ont manifesté leur colère dans la rue et un mot a surgit : Émeute.

Lorsque des lycéens des quartiers chics sont dans la rue on parle de manifestation, quand des agriculteurs manifestent avec la même violence que les jeunes de quartier, les politiques disent qu’ils comprennent leur colère. Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Victor Hugo avait dit :

« Ce gouvernement, je le caractérise d’un mot : la police partout, la justice nulle part ».

Continuons dans l’ignominie en parlant de Luc Poignant qui n’est autre qu’un syndicaliste policier qui a déclaré que « bamboula c’est à peu près convenable ». Ces paroles insultantes minimisent, banalisent et encouragent le racisme.

Les policiers devraient être irréprochables et devraient adopter une attitude exemplaire, mais est-ce le cas ? Combien d’entre eux tutoient systématiquement lors des contrôles d’identités ? Combien d’entre eux roulent sans ceinture de sécurité ? Ou encore combien d’entre eux brulent des feux sans avoir mis ni le gyrophare ni la sirène ?

Il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur les forces de l’ordre, loin de là.

Heureusement que la majorité des policiers sont respectueux et se comportent avec respect envers la population mais malheureusement comme partout il y a des « brebis galeuses » qui se croient tout permis et se sentent au dessus des lois.

Aujourd’hui, de nombreux jeunes issus de l’immigration ont peur de se faire contrôler sans témoins au cas où un policier « déraperait ».

« Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna courraient ». Cette phrase a longuement été sur les réseaux sociaux.

AJ

0

Posted:

Categories: Société

Non à la banalisation !!!

Malheureusement de nombreuses personnes sont victimes tous les jours de discrimination.

Pour les personnes qui auraient un doute sur la signification de ce mot, en voilà une petite définition : La discrimination est une inégalité de traitement entre des personnes ou des groupes de personnes sur la base de critères interdit par la loi.

L’article 225-1 du code pénal stipule :

Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Et que dit la loi ?

La loi interdit la discrimination qui est un délit pour lequel la sanction peut aller jusqu’à une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45000 € d’amende.

Combien de personnes décident de porter plainte pour faire valoir leurs droits ? Trop peu malheureusement.

Avec la banalisation des actes discriminatoires, le racisme assumé et décomplexé prend plus de place.

Pour la 2ème fois en 15 ans le Front national est au 2ème tour de l’élection présidentielle.

Beaucoup vont rejeter la faute sur les Abstentionnistes, ceux qui ont voté pour les « petits » candidats, ceux qui ont glissé un bulletin blanc ou encore ceux qui ont mis un bulletin nul. Ça n’est pas à ces gens-là qu’il faut en vouloir. Il faut plutôt se tourner vers les vrais responsables qui sont aussi coupables de cette montée en puissance du Front National !

Les médias et tous les partis politiques confondus ont laissé un boulevard au FN en stigmatisant une partie de la population en balançant à tout bout de champ le sujet de la laïcité pour l’opposer à l’Islam. Les chaines d’informations en continu, les radios, les journaux télévisés et la presse écrite s’en sont donnés à cœur joie pour orienter volontairement ou non le choix des électeurs. Certes, il y a des électeurs fidèles qui votent en leur âme et conscience pour ce parti d’extrême droite. Mais il faut se rendre à l’évidence qu’il y a eu de nombreuses personnes qui sont tombées dans le panneau en votant par protestation accordant ainsi leurs voix au FN.

Quels enseignements devons-nous tirer?

Il faut arrêter de faire confiance aveuglement aux médias et se faire sa propre opinion.

Le monde de la politique est vraiment étrange et cette campagne l’a été tout autant.

Les femmes et les hommes devraient être honnêtes, travailleurs, professionnels et exemplaires et pourtant… Rappelons quand même que Madame Le Pen a été convoquée chez les juges mais ne s’y ai pas rendue…

AJ

Quelques liens :

  1. Larousse 
  2. Ministère de la Justice
  3. Service-public.fr
  4. WikiPédia
  5. Défenseur des droits.fr
0

Posted:

Categories: Juridique, Société

Journaliste, poète, écrivain ...

« lachute.fr » recherche des rédacteurs….

Vous aimez écrire, vous avez envie de partager une idée ou une vision que vous ne trouvez pas dans les autres médias, ne cherchez plus, la chute.fr est fait pour vous.

Lachute.fr est un support 2.0 qui ne censure pas! Une chose est sûre, à la chute, on ne vous dira jamais CHUT!

Qui que vous soyez, d’où que vous veniez, vous nous intéressés.

Parce que toutes les informations sont importantes, vous les trouverez ici, car il ne devrait pas y avoir de chute…

Contactez-nous très vite contactlachute.fr

Rejoignez-nous vite…

1

Posted:

Categories: Associations